S'identifier

mot de passe oublié

(*) Champ requis

s'inscrire

publicité

En ligne

Aucun autre membre.

publicité

Annoncez sur equivista.fr

publicité

Communiquer Forums Forum principal Sport Se faire plaisir […]

Se faire plaisir en épreuve amateur?

flux RSS de la discussion"

sujet posté par ninon mardi 22 mars 2011 à 13h45

Partagez cet article sur Delicious Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Twitter

Que pensez vous de l'ouverture des épreuves gp pro aux amateurs et de la dérive qui en découle: des ex pros qui prennent des licences amateurs, moins chers et qui courent en épreuves amateur et en gp pro quand ils veulent dépasser 125?
Dans. mes épreuves amateurs, je trouve:
- un ex pro2 qui a pris une licence amateur cette année et qui monte le même Cheval que celui qu'il montait en ** et gp 145 l'année dernière ou celle d'avant
- un cavalier de jeunes chevaux d'un grand haras
- un "instructeur" (excusez je suis de l'ancienne école) diplômé,
responsable de l'enseignement d'un des plus gros centres equestres de France, qui a sorti le même Cheval en épreuves classiques avec succès
- des juniors et autres jeunes cav
-...
J'entends ces personnes me dire " il y a de l'argent a prendre dans les gp amateur elite",certes,... mais plus pour les amateurs purs et durs, ceux qui montent leur Cheval le mercredi et le samedi et qui essayent de sortir leur Cheval en gp amateur élite...
c'est sur, rien ne les empêche de le faire, sauf l'honnêteté intellectuelle, mais la.... ce n'est pas compatible avec l'appât du gain!
j'avoue que je suis un peu démotivée,... (modifié par ninon, le 22 mars 11 à 13:51:13)

dernière réponse

  • Avatar de ninon ninon membre

    dimanche 27 mars 2011 à 18h21

    quand on sort dans des gp 125, on peut le faire avec une licence pro! quand on enseigne toute l'année et qu'on sort en am 1 voire élite le we, je ne trouve pas ça honnête et pas un modèle pourbles eleves! soit on enseigne, on montre ce qu'il faut faire et on est un pro et les élèves amateurs soit tout le monde est amateur mais alors il n'y pas ni prof ni éleves! on ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre!!! je ne comprends pas du tout cette démarche! on ne doit pas pourvoir faire les championnats enseignants et amateur!!! ca ne doit même pas être possible!!!
    ou alors c'est du foutage de gueule total et tout le monde concourre dans la même catégorie et on le sais d''avance, mais ne nous faites pas croire qu'on est sépares en catégories de "niveau"???!?

    aller en haut de la page

  • Avatar de TOUMAI TOUMAI membre

    dimanche 27 mars 2011 à 18h32

    je comprends votre dépit Ninon, mais sans vouloir lancer une autre polémique, vous savez que certains moniteurs n'ont pas le niveau de certains cavaliers amateurs...et ne montent pas plus à cheval la semaine que certains proprio..

    aller en haut de la page

  • Avatar de ninon ninon membre

    dimanche 27 mars 2011 à 19h50

    je suis d'accord avec vous en pratique! en théorie, ça me pose quand même un problème!!!

    aller en haut de la page

  • Avatar de maty maty membre

    dimanche 27 mars 2011 à 22h51

    Que veux dire pro ? Professionel: qui gagne sa vie en pratiquant donc un enseignant est un professionel, bon Cheval ou pas! Point barre . Un amateur normalement travaille dans la journée, le soir eventuellement il peut monter vers 19h00 au plus tôt, ou va en cours pour les étudiants et fait au mieux pour préparer son concours, bon Cheval ou pas. Alors chacun dans sa catégorie!

    aller en haut de la page

  • Avatar de BOURRIK BOURRIK membre

    dimanche 27 mars 2011 à 22h52

    maty, le 27 mars 11 à 16h33
    Je crois que ce n'est pas qu'une question de gains car comme cela a été dit, en complet nous avons très peu de gains; mais de nombreux enseignants, pour moi ce sont des pros puisqu'ils sont tous les jours à travailler leurs chevaux, sortent en amateur, voir même des participants aux championnats des enseignants toujours avec une licence amateur et qui participent ensuite aux championnats amateurs! peut être n'osent ils pas se mesurer au vrai niveau pro !!


    Pour ce qui est des gains en CCE, si les cavaliers s'étaient serrés les coudes lors des premiers concours non dotés, ça se passerait surement autrement, heureusement, il y a encore des concours qui dotent leurs épreuves (j'ai remporté une AM2 GP aujourd'hui et je prend 87€)

    Pour ce qui est des championnats, il y a de gros problèmes de règlement qui ne limitent pas les participations à plusieurs championnats..
    certains championnats posent également des problèmes d'attribution de points (ex: championnat des propriétaires,qui permet d'engranger des points de qualification pour les championnats AM alors qu'il n'est pas ouvert à tout le monde et lèse donc tout les cavalier non propriétaires)

    Quand aux enseignants en catégorie AM.. quand on voit le niveau de certains qui sortent maintenant, sans même parler de monture, ils sont plus proches d'un niveau "club" que "pro"

    aller en haut de la page L'homme de cheval, c'est un homme de tact. Tact avec tout ce qui vit, hommes et chevaux. Tact en toutes circonstances, même les plus irritantes. Tact dans les mots, dans les attitudes et même dans les intentions. R. GOGUE.

  • Avatar de maty maty membre

    dimanche 27 mars 2011 à 22h57

    Par contre il faudrait peut être créer des épreuves plus faciles que par exemple les pro 3 en cce pour permettre la sortie de chevaux moins experimentés ou moins qualiteux !

    aller en haut de la page

  • Avatar de maty maty membre

    dimanche 27 mars 2011 à 23h06

    Très difficile de choisir les concours qui dotent en cce, il y a déjà tellement peu d'organisateurs et de terrains. Quand au faible niveau des enseignants il faut assumer si ils ont obtenu leurs diplômes alors ils assument la suite, ceci est valable également pour ceux qui ont validé le diplôme.

    aller en haut de la page

  • Avatar de Balma Balma membre

    lundi 28 mars 2011 à 08h42

    maty, le 27 mars 11 à 22h57
    Par contre il faudrait peut être créer des épreuves plus faciles que par exemple les pro 3 en cce pour permettre la sortie de chevaux moins experimentés ou moins qualiteux !


    il y a les préparatoires faites pour cela mais sans gain : et là les pro font la grimace.

    aller en haut de la page

  • Avatar de Balma Balma membre

    lundi 28 mars 2011 à 08h42

    maty, le 27 mars 11 à 22h57
    Par contre il faudrait peut être créer des épreuves plus faciles que par exemple les pro 3 en cce pour permettre la sortie de chevaux moins experimentés ou moins qualiteux !


    il y a les préparatoires faites pour cela mais sans gain : et là les pro font la grimace.

    aller en haut de la page

  • Avatar de andrea andrea membre

    lundi 28 mars 2011 à 09h25

    maty, le 27 mars 11 à 22h51
    Que veux dire pro ? Professionel: qui gagne sa vie en pratiquant donc un enseignant est un professionel

    Je crois qu'il faut être plus précis, un pro c'est un cavalier qui est payé pour monter en concours.
    Un enseignant est payé pour enseigner et n'est pas un cavalier pro, car sinon un palefrenier est aussi un pro, la secrétaire du centre équestre est aussi une pro, etc..
    Et pour faire un peu de provoc, les épreuves pro devraient être interdites aux amateurs qui prennent une licence pro et viennent "manger le pain" des vrais pros...

    aller en haut de la page "If you can meet with Triumph and Disaster, And treat those two imposters just the same"
    Rudyard Kipling

  • Avatar de Balma Balma membre

    lundi 28 mars 2011 à 09h36

    andrea, le 28 mars 11 à 09h25
    maty, le 27 mars 11 à 22h51
    Que veux dire pro ? Professionel: qui gagne sa vie en pratiquant donc un enseignant est un professionel

    Je crois qu'il faut être plus précis, un pro c'est un cavalier qui est payé pour monter en concours.
    Un enseignant est payé pour enseigner et n'est pas un cavalier pro, car sinon un palefrenier est aussi un pro, la secrétaire du centre équestre est aussi une pro, etc..
    Et pour faire un peu de provoc, les épreuves pro devraient être interdites aux amateurs qui prennent une licence pro et viennent "manger le pain" des vrais pros...


    on retrouve exactement le même problème en CC : il faut voir comment en CSO en regarde l'amateur qui vient faire des classiques....

    il y a des pro qui viennent en cycle libre...

    aller en haut de la page

  • Avatar de arko arko membre

    lundi 28 mars 2011 à 09h58

    Oui mais souvent les enseignants montent les chevaux de leurs eleves et je ne pense pas qu'ils le font par grandeur d'ames, mais facture le parcours!!!!!

    Donc ils sont payés et donc des pro !!!! (modifié par arko, le 28 mars 11 à 09:58:44)

    aller en haut de la page

  • lundi 28 mars 2011 à 14h18

    ninon, le 27 mars 11 à 18h21
    quand on sort dans des gp 125, on peut le faire avec une licence pro! quand on enseigne toute l'année et qu'on sort en am 1 voire élite le we, je ne trouve pas ça honnête et pas un modèle pourbles eleves! soit on enseigne, on montre ce qu'il faut faire et on est un pro et les élèves amateurs soit tout le monde est amateur mais alors il n'y pas ni prof ni éleves! on ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre!!! je ne comprends pas du tout cette démarche! on ne doit pas pourvoir faire les championnats enseignants et amateur!!! ca ne doit même pas être possible!!!
    ou alors c'est du foutage de gueule total et tout le monde concourre dans la même catégorie et on le sais d''avance, mais ne nous faites pas croire qu'on est sépares en catégories de "niveau"???!?


    Les enseignants( même les anciens BEES3, je crois), ont absolument le droit de prendre une licence club- ou de ne pas prendre de licence compétition du tout-!
    (modifié par kyssifrotsipik, le 28 mars 11 à 14:20:29)

    aller en haut de la page Armani Xiao

  • Avatar de ninon ninon membre

    lundi 28 mars 2011 à 22h50

    andrea, le 28 mars 11 à 09h25
    maty, le 27 mars 11 à 22h51
    Que veux dire pro ? Professionel: qui gagne sa vie en pratiquant donc un enseignant est un professionel

    Je crois qu'il faut être plus précis, un pro c'est un cavalier qui est payé monter en concours.
    Un enseignant est payé pour enseigner et n'est pas un cavalier pro, car sinon un palefrenier est aussi un pro, la secrétaire du centre équestre est aussi une pro, etc..
    Et pour faire un peu de provoc, les épreuves pro devraient être interdites aux amateurs qui prennent une licence pro et viennent "manger le pain" des vrais pros...

    !!!
    je rigole un peu quand même!
    un enseignant n'est pas un cavalier professionnel?
    c'est quoi alors? un professionnel de l'équitation?! on joue sur les mots! un enseignant serait donc un professionnel de l'équitation, spécialiste de la théorie mais donc pas de la pratique? style je sais comment il faut faire mais je ne sais pas le faire...?
    quand aux cc, je veux bien qu'on interdise aux amateurs de les faire mais alors qu'on interdise aussi aux pros de faire les cycles libres!

    aller en haut de la page

  • Avatar de hollys hollys membre

    lundi 28 mars 2011 à 23h20

    pq interdire a un amateur de se surclasser c'est pas dans ce sens la que c'est genant

    aller en haut de la page

  • Avatar de BOURRIK BOURRIK membre

    mardi 29 mars 2011 à 07h42

    Comme souvent, dans cette discussion, il y a un mélange entre niveau de compétition et catégorie professionnelle......
    La faute aux dénomination des épreuves qui se rapportent à ces catégories professionnelles ( PRO - Amateur), ces appellations seraient par exemple "régionales" et "nationales", le débat serait différent, car on ne prendrait pas en compte le métier des cavaliers, mais seulement leur niveau.

    aller en haut de la page L'homme de cheval, c'est un homme de tact. Tact avec tout ce qui vit, hommes et chevaux. Tact en toutes circonstances, même les plus irritantes. Tact dans les mots, dans les attitudes et même dans les intentions. R. GOGUE.

  • Avatar de plc59510 plc59510 membre

    mardi 29 mars 2011 à 08h35

    BOURRIK, le 29 mars 11 à 07h42
    Comme souvent, dans cette discussion, il y a un mélange entre niveau de compétition et catégorie professionnelle......
    La faute aux dénomination des épreuves qui se rapportent à ces catégories professionnelles ( PRO - Amateur), ces appellations seraient par exemple "régionales" et "nationales", le débat serait différent, car on ne prendrait pas en compte le métier des cavaliers, mais seulement leur niveau.

    tu as mis pile le doigt dessus.
    dés le début, j'avais envoyé en son temps et je ne suis pas le seul, l'idiotie que représentait ces appellations am/pro.
    allez voir un sponsor et dites je fais un concours d'amateur.... ça signifie quoi ?
    je fais un concours régional, ça donne déjà le niveau et le public... bref, ça parle...
    quant aux cavaliers: en belgique , épreuve déterminée en hauteur. résultat des fois 150 cav dans une épreuve toutes qualités de cavaliers confondues...
    le but de la fédé: faire de la quantité, remplir lamotte, sectoriser dans tous les sens à petit niveau pour permettre d'être champion de france, donner l'envie de dépenser... ça marche, c'est un fait mais ça ne tire pas faire le haut...

    aller en haut de la page Croire et oser, se battre et gagner, pour être et durer.

  • Avatar de ij59 ij59 rédacteur

    mardi 29 mars 2011 à 10h12

    Une petite anecdote qui m'a fait réfléchir l'année dernière.
    J'assistais à un concours et à l'annonce de la remise des prix, le speaker souligne avec enthousiasme, et comme se doit, la présence de cadeaux des sponsors pour les classés.
    Deux cavaliers pro à côté de moi, ricanent et dénigrent allègrement le fait qu'il y ait des lots...

    J'ai trouvé ça vraiment incorrect par rapport aux organisateurs qui se donnent du mal pour trouver des sponsors, irrespectueux par rapport aux sponsors qui permettent aux épreuves d'exister (les cadeaux en question n'étaient d'ailleurs pas des "breloques").
    Les pros veulent des sous, c'est clair et c'est normal, mais ce serait bien de garder une mentalité disons "sportive"

    aller en haut de la page

  • mardi 29 mars 2011 à 10h27

    hollys, le 28 mars 11 à 23h20
    pq interdire a un amateur de se surclasser c'est pas dans ce sens la que c'est genant



    Le pro qui est descendu en amateur n'était sans doute pas très performant en pro, ou n'avait pas assez de chevaux- un seul cheval ne justifie pas une licence pro-.
    Au lieu de le casser parce qu'il gagne tout en petite épreuve, dites vous que c'est sans doute qu'au royaume des aveugles, le borgne est roi et qu'il va faire monter le niveau! Et donc vous inciter à progresser...
    Petite provoc du mardi matin

    aller en haut de la page Armani Xiao

  • mardi 29 mars 2011 à 10h30

    plc59510, le 29 mars 11 à 08h35
    BOURRIK, le 29 mars 11 à 07h42
    Comme souvent, dans cette discussion, il y a un mélange entre niveau de compétition et catégorie professionnelle......
    La faute aux dénomination des épreuves qui se rapportent à ces catégories professionnelles ( PRO - Amateur), ces appellations seraient par exemple "régionales" et "nationales", le débat serait différent, car on ne prendrait pas en compte le métier des cavaliers, mais seulement leur niveau.

    tu as mis pile le doigt dessus.
    dés le début, j'avais envoyé en son temps et je ne suis pas le seul, l'idiotie que représentait ces appellations am/pro.
    allez voir un sponsor et dites je fais un concours d'amateur.... ça signifie quoi ?
    je fais un concours régional, ça donne déjà le niveau et le public... bref, ça parle...
    quant aux cavaliers: en belgique , épreuve déterminée en hauteur. résultat des fois 150 cav dans une épreuve toutes qualités de cavaliers confondues...
    le but de la fédé: faire de la quantité, remplir lamotte, sectoriser dans tous les sens à petit niveau pour permettre d'être champion de france, donner l'envie de dépenser... ça marche, c'est un fait mais ça ne tire pas faire le haut...


    Je ne comprends pas le parallèle avec la Belgique...
    C'est la même chose qu'en France ou c'est mieux?

    aller en haut de la page Armani Xiao


Répondre

Pour participer à cette discussion, connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement !