S'identifier

mot de passe oublié

(*) Champ requis

s'inscrire

publicité

En ligne

Aucun autre membre.

Bon anniversaire à

Bilou, colimaton, maribou, may69, minirauch, taz, Volt.

publicité

Annoncez sur equivista.fr

publicité

Communiquer Forums Forum principal Sport Se faire plaisir […]

Se faire plaisir en épreuve amateur?

flux RSS de la discussion"

sujet posté par ninon mardi 22 mars 2011 à 13h45

Partagez cet article sur Delicious Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Twitter

Que pensez vous de l'ouverture des épreuves gp pro aux amateurs et de la dérive qui en découle: des ex pros qui prennent des licences amateurs, moins chers et qui courent en épreuves amateur et en gp pro quand ils veulent dépasser 125?
Dans. mes épreuves amateurs, je trouve:
- un ex pro2 qui a pris une licence amateur cette année et qui monte le même Cheval que celui qu'il montait en ** et gp 145 l'année dernière ou celle d'avant
- un cavalier de jeunes chevaux d'un grand haras
- un "instructeur" (excusez je suis de l'ancienne école) diplômé,
responsable de l'enseignement d'un des plus gros centres equestres de France, qui a sorti le même Cheval en épreuves classiques avec succès
- des juniors et autres jeunes cav
-...
J'entends ces personnes me dire " il y a de l'argent a prendre dans les gp amateur elite",certes,... mais plus pour les amateurs purs et durs, ceux qui montent leur Cheval le mercredi et le samedi et qui essayent de sortir leur Cheval en gp amateur élite...
c'est sur, rien ne les empêche de le faire, sauf l'honnêteté intellectuelle, mais la.... ce n'est pas compatible avec l'appât du gain!
j'avoue que je suis un peu démotivée,... (modifié par ninon, le 22 mars 11 à 13:51:13)

dernière réponse

  • Avatar de baba baba membre

    mardi 22 mars 2011 à 16h35

    L'argent semble être le maitre mot de ce post ! L'argent à gagner dont n'ont pas besoin ces cons d'amateurs, et l'argent des engagements que ces cons d'amateurs continueront de payer, pour "se faire plaisir" sur des grands prix en se prenant pour Kevin ou pour Penelope... Tout baigne ! Sauf si ces cons de pro se mettent tous à prendre des licences am... Là il va y avoir du manque à gagner et le règlement changera !

    aller en haut de la page baba

  • Avatar de ninon ninon membre

    mardi 22 mars 2011 à 18h38

    Non, pour moi ça n'est pas une question d'argent, je fais du concours pour me faire plaisir et, me classer dans une belle épreuve me fait plaisir! mais si dans mon épreuve il y a déjà 10 cavaliers pros avec des chevaux qui ont l'habitude de faire les plus grosses et qu'ils ont déjà, avant de partir beaucoup plus de chances de se classer dans les 8 premiers, que moi, pauvre petit amateur, ça ne m'amuse plus de participer! autant faire du saut d'obstacle a la maison et economiser pour le coup le voyage, les engagements, ...

    aller en haut de la page

  • Avatar de ninon ninon membre

    mercredi 23 mars 2011 à 13h25

    n'avez vous pas le même sentiment?
    ou alors qu'on ne fasse qu'une catégorie pour tout le monde mais qu'on ne n pus fasse pas croire qu'on concoure entre amateurs!

    aller en haut de la page

  • Avatar de BEON89 BEON89 membre

    mercredi 23 mars 2011 à 16h47

    c'est pas faux...

    aller en haut de la page

  • Avatar de vulquin vulquin membre

    mercredi 23 mars 2011 à 17h30

    Bonjour, je suis totalement d'accord avec vous Ninon!!!!

    Ca faisait un moment que je n'avais pas poster... mais là le sujet est très intéressant!!!! Moi aussi je fais parti de ces "cons" d'amateurs qui essayaient de se faire plaisir en CSO. Depuis 2006, je ne monte plus pour des raisons professionnelles (pas le temps...) et en plus je suis enceinte! Ce qui ne m'empêche pas d'assister à une triste dérive de notre sport! Désolé, je suis aussi de la vieille école et je regrette amèrement les épreuves A,B,C,D où tout le monde trouvait sa place.
    J'aimerai bien revenir sur les concours mais, effectivement avec ce nouveau réglement, la motivation n'est pas là...
    Que voulez-vous, les concours coûtent chers pour un amateur (carburant, logement pour le WE, engagements, boxes...). Quand on réussissait à se classer un peu on pouvait espérer rembourser ses engagements voir un peu de carburant... et puis c'était quand même gratifiant pour notre travail car on ne peut pas forcément monter son cheval tous les jours!
    Désolé pour certains pros mais pensez-vous que c'est honorable d'aller prendre des places avec son ou ses chevaux de grand prix dans des épreuves "amateurs"??? Tout est peut être question d'argent qui sait
    Maintenant, j'ai l'impression que l'amateur fait office de vache à lait dans le milieu! Il ne faut pas oublier que nous faisons vivre en parti la filière cheval... Mais à force, l'amateur va se tourner sur autre chose, même si la passion l'anime encore...

    Que se passera-t-il quand on aura tuer la poule aux œufs d'or??

    aller en haut de la page

  • Avatar de Elliot Elliot membre

    mercredi 23 mars 2011 à 18h12

    Il y a quelques semaines, j'ai pu "admirer" une monitrice diplômée, qui enseigne dans un gros club de la région, dans une épreuve club 2... Je me suis franchement demandé si la FFE tourne rond.
    J'aime bien le système étranger qui consiste à répartir dans les catégories en fonction des chevaux et pas des cavaliers. Ainsi, un cheval de B1 (je garde l'ancienne dénomination, par nostalgie) ne peut pas concourir en catégorie C, quel que soit son pilote. Et un pro peut sortir son tout jeune cheval pour l'aguerrir dans de petites épreuves, ce que je trouve juste aussi.
    Qu'en pensez-vous ?

    aller en haut de la page

  • Avatar de Annegaelle Annegaelle membre

    mercredi 23 mars 2011 à 20h16

    Tout à fait d'accord avec vous, cette dichotomie totalement artificielle amateur/pro aboutit à des situations à l'opposé du but recherché par cette réforme : je connais des amateurs qui ont une licence pro pour tourner sur des grosses épreuves qui ne sont pas ouvertes aux amateurs et des pro qui prennent des licences amateurs lorsqu'ils n'ont pas forcément les chevaux pour aller faire les grosses épreuves ou pour sortir les jeunes chevaux.

    Je trouve que l'ancien système était effectivement plus pragmatique. On montait de catégorie en fonction de ses performances et les épreuves "open" permettaient des passerelles.

    En revanche, un système où seules les performances du cheval seraient prises en comptes ne me semble pas optimal car souvent les chevaux revendus à des amateurs sont des chevaux "déclassés" et c'est tant mieux.

    Dans le système A,B,C,D, les cavaliers de la catégorie supérieure pouvaient engager dans les épreuves inférieures par les épreuves "bis" (en complet en tout cas), ce qui évacuait le problème du pro qui voulait débuter un cheval.

    Enfin, même si je suis toujours ravie d'obtenir des gains, ça ne me choque pas plus que ça que les épreuves amateurs ne soient pas dotées. C'est le cas dans beaucoup de pays et ça reste la définition même du sport amateur.

    D'ailleurs, dans tous les autres sports les circuits amateurs sont clairement distingués et les amateurs ne gagnent pas d'argent. Je pense au golf que j'ai un peu pratiqué en compétition également, et bien, je n'ai jamais vu un amateur ralé parce qu'il ne remboursait pas son "engagement" - je vous l'accorde que les frais de concours pour les chevaux sont autrement plus importants.

    aller en haut de la page

  • Avatar de pafam pafam membre

    mercredi 23 mars 2011 à 21h39

    Non mais moi je vois les choses de deux façons.
    Soit il y a des gains et c'est quand même appréciable de toucher un peu d'argent vu tout ce que cela nous coûte pour sortir en concours. Le but ce n'est pas de gagner de l'argent.
    Soit il n'y a pas de gains et la gratification passe uniquement par le classement et le flot, et c'est une certaine fierté.
    Dans les deux cas si les "pro" nous passent toujours devant, c'est quand même décourageant. Et évidemment qu'ils nous passent bien souvent devant puisqu'ils sont pro !

    aller en haut de la page

  • Avatar de baba baba membre

    jeudi 24 mars 2011 à 07h59

    Un peu d'iconoclastie (le mot n'existe pas, je sais)... "un système où seules les performances du cheval seraient prises en compte ne me semble pas optimal car souvent les chevaux revendus à des amateurs sont des chevaux "déclassés" et c'est tant mieux." Cette phrase m'a fait hennir d'étonnement ! Je me suis mise à la place du cheval: je suis monté par un pro, ça va, je suis monté par un amateur, ça ne va plus... Les Allemands ont raison de répartir en fonction des chevaux, qui ne savent pas eux, s'ils sont montés par un pro ou par un amateur. Et, en plus, à part peut-être une centaine de cavaliers pros, le reste des pros n'est pas meilleur que la plupart des amateurs. Je suis sidérée que les amateurs aient intégrés à ce point qu'ils étaient "moins bons" que les pros... A mon avis, ça se vaut largement, côté assiette, indépendance des aides, dressage du cheval et sens de l'abord ! Classifier les chevaux, c'est à mon sens, une option d'hommes de cheval... Tant pis pour la poignée de branques amateurs riches et pas bons qui s'offrent des ferrari l Et une petite pensée pour ces ferrari victimes de l'argent !

    aller en haut de la page baba

  • Avatar de BOURRIK BOURRIK membre

    jeudi 24 mars 2011 à 08h08

    Je suis assez d'accord également avec le constat fait....

    Cavalier AM sans autre prétention que me faire plaisir, et si possible ne pas perdre trop de sous, j'ai un cheval trés performant en ex catégorie "D", c'est à dire jusqu'à 115-120 avec des difficultés techniques moyennes... la fusion D+C pour donner la catégorie AM ne m'a déja pas été trés favorable, car la confrontation avec les cavaliers et chevaux d'ex 3° cat ne m'arrangeait guère, mais c'est vrai que maintenant, on trouve sur des GP115 est cavaliers et des chevaux de "B"... ça pique un peu...
    la difficulté est d'autant plus grande, que le chefs de piste montent leur parcours en fonction du "plateau" de concurrents présents.. :-/

    aller en haut de la page L'homme de cheval, c'est un homme de tact. Tact avec tout ce qui vit, hommes et chevaux. Tact en toutes circonstances, même les plus irritantes. Tact dans les mots, dans les attitudes et même dans les intentions. R. GOGUE.

  • Avatar de geodan geodan modérateur

    jeudi 24 mars 2011 à 08h50

    D'accord avec BOURRIK,les am4 ont surement plus souffert de la suppression des am3 que de l'intrusion des "pros" dans leur catégorie un certain nombre de cavaliers am3 étant assez proches du niveau pro..
    De toutes manières,on n'est pro parce que l'on essaie de vivre de la filière et pas parce que l'on a été contraint de "monter" de catégorie à cause de son niveau d’équitation supérieur et je connais bien des "amateurs " dont le niveau justifierai qu'ils passent dans la catégorie supérieure

    aller en haut de la page L'avenir, c'était mieux avant....

  • Avatar de BEON89 BEON89 membre

    jeudi 24 mars 2011 à 09h28

    Baba, votre post amène plusieurs remarques :
    - "le cheval ne sait pas s'il est monté par un pro ou un amateur". Bien sur que si. Il sait pas quelle est la licence prise bien sûr (!!!), mais par contre, il sait parfaitement si le cavalier maitrise ou pas, puisqu'il sera plus ou moins performant selon le cavalier justement.
    - "les allemands ont raison de répartir en fonction des chevaux". Oui et non. Un cheval n'est pas une mécanique. Le cavalier amateur qui achète un bon cheval performant sur 125 avec son cavalier précédent, il ne peut pas faire 115 ou 120, au moins pour commencer ?
    - vous êtes un peu dure quand vous dites qu'une centaine de pros sont bons et le reste ne vaut pas les amateurs. Pour être sur les terrains tous les WE, je peux dire que ce n'est pas ce que je constate. Il y a de nombreux bons amateurs, certes, mais je ne les mettrai pas sur 135... (même avec un bon cheval). Moi en premier !!! et surtout face aux cavaliers pros que je connais !!!
    - et OK, les branques amateurs riches, ils font illusion tant que leur cheval acceptent leurs conn...s. Mais, eux, quand ça va plus, ils ont l'argent pour en changer... Ensuite, les povs amateurs riches, ils peuvent s'offrir des bons coachs et leurs chevaux sont travaillés dans la semaine par des pros. Ca aide...

    Pour en revenir au sujet, un bon pro qui fait 115 avec un bon cheval (pas un cheval à remettre dans le bon sens, ni un jeune cheval), voire 3 chevaux selon ce que prévoit le règlement de l'épreuve, et rafle tous les prix, ce n'est pas normal. Et c'est clairement pour une histoire de sous. Quelle gloire tirer de ce genre de classement ?
    C'est sur que le jour où il n'y aura plus de gains en amateurs, on ne les verra plus sur nos épreuves.

    tout ces problèmes n'existaient pas avec le système ABCD, mais en France, on aime bien couper les cheveux en quatre...

    aller en haut de la page

  • Avatar de BEON89 BEON89 membre

    jeudi 24 mars 2011 à 09h33

    geodan, le 24 mars 11 à 08h50
    je connais bien des "amateurs " dont le niveau justifierai qu'ils passent dans la catégorie supérieure


    A condition, aussi, qu'ils aient les moyens de s'offrir LE cheval qui suivra cette évolution.
    Il y a des jeunes avec du talent, qui ne pourront jamais monter dans la hierarchie de ce sport, faute de moyens.

    aller en haut de la page

  • Avatar de valstar valstar membre

    jeudi 24 mars 2011 à 10h14

    Et on en revient toujours au même, tout cela n'est qu'une histoire de moyens financiers, et cela ne changera jamais.
    "Pas de bras, pas de chocolat"......

    aller en haut de la page

  • Avatar de Annegaelle Annegaelle membre

    jeudi 24 mars 2011 à 10h26

    baba, le 24 mars 11 à 07h59
    Un peu d'iconoclastie (le mot n'existe pas, je sais)... "un système où seules les performances du cheval seraient prises en compte ne me semble pas optimal car souvent les chevaux revendus à des amateurs sont des chevaux "déclassés" et c'est tant mieux." Cette phrase m'a fait hennir d'étonnement ! Je me suis mise à la place du cheval: je suis monté par un pro, ça va, je suis monté par un amateur, ça ne va plus... Les Allemands ont raison de répartir en fonction des chevaux, qui ne savent pas eux, s'ils sont montés par un pro ou par un amateur. Et, en plus, à part peut-être une centaine de cavaliers pros, le reste des pros n'est pas meilleur que la plupart des amateurs. Je suis sidérée que les amateurs aient intégrés à ce point qu'ils étaient "moins bons" que les pros... A mon avis, ça se vaut largement, côté assiette, indépendance des aides, dressage du cheval et sens de l'abord ! Classifier les chevaux, c'est à mon sens, une option d'hommes de cheval... Tant pis pour la poignée de branques amateurs riches et pas bons qui s'offrent des ferrari l Et une petite pensée pour ces ferrari victimes de l'argent !


    Juste pour préciser car je pense que mon propos a été mal compris.

    Il n'y avait rien de négatif dans le terme déclassement dans ma bouche.

    Je constate simplement que beaucoup d'amateurs montent des chevaux qui ont concouru dans des épreuves supérieures à celles auxquelles ils concourent, justement pour pouvoir progresser et avoir un cheval ayant suffisamment de métier pour pardonner des approximations d'amateur.

    "A jeune cavalier, vieux cheval".

    Et pas nécessairement un riche cavalier incapable ayant acheté un cheval de Grand Prix. Mon premier cheval concourrait en classe "C" de CSO, irrégulièrement classé mais avec le courage et la technique pour me faire passer mon éperon d'argent, me faire débuter en D et m'initier au complet (qu'il n'avait jamais pratiqué). C'est ce genre de déclassement auquel je pensais. J'aurais été incapable de débuter les concours dans des épreuves niveau C à l'époque.

    Et bien évidemment il y a des "amateurs" qui montent très bien et parfois mieux que les "pros". (modifié par Annegaelle, le 24 mars 11 à 10:27:48)

    aller en haut de la page

  • Avatar de geodan geodan modérateur

    jeudi 24 mars 2011 à 10h28

    valstar, le 24 mars 11 à 10h14
    Et on en revient toujours au même, tout cela n'est qu'une histoire de moyens financiers, et cela ne changera jamais.
    "Pas de bras, pas de chocolat"......


    En cela ce sport peut etre assimilé à un sport mécanique...Reste la course à pied ou la pétanque et encore pas sure que cela ne coûte rien.....

    aller en haut de la page L'avenir, c'était mieux avant....

  • Avatar de BEON89 BEON89 membre

    jeudi 24 mars 2011 à 10h43

    ceci dit, personne n'a jamais demandé à ce que pratiquer un sport ou un loisir quelconque ne coute rien...

    aller en haut de la page

  • Avatar de arko arko membre

    jeudi 24 mars 2011 à 10h58

    Moi j'aimerai bien savoir comment sont considerés les classement en GP pro.
    Car moi si je fais 4 classement en AM2 (gp ou vitesse) je n'ai plus le droit aux AM3.
    Alors que se passe t il quand un amateur ou pseudo amateur fait 4 classement en GP pro ????????

    aller en haut de la page

  • Avatar de BEON89 BEON89 membre

    jeudi 24 mars 2011 à 11h16

    le règlement est une usine à gaz...

    De toute façon, ce ne sont pas les chevaux de grand prix qui se retrouvent en épreuve amateur, mais les seconds couteaux, souvent très performants sur ces épreuves.
    100 ou 200 € gagnés dans la journée, ça paye le gasoil du camion pour l'écurie...

    aller en haut de la page

  • Avatar de arko arko membre

    jeudi 24 mars 2011 à 11h50

    Tous ne se privent pas quand il n'y a pas d'epreuve pro a sortir leur bon chevaux en amateur

    aller en haut de la page


Répondre

Pour participer à cette discussion, connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement !