S'identifier

mot de passe oublié

(*) Champ requis

s'inscrire

publicité

En ligne

Aucun autre membre.

publicité

Annoncez sur equivista.fr

publicité

Communiquer Forums Elevage Elevage de chevaux Production et Val[…]

Production et Valorisation

flux RSS de la discussion"

sujet posté par jac jeudi 23 octobre 2008 à 12h37

Partagez cet article sur Delicious Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Twitter

On parle souvent de difficultés à vendre…Mais produit-on ce que le marché demande, à savoir :
Beau modèle, du look, de la locomotion (en particulier un galop en équilibre sur les hanches), et de l’aptitude à l’obstacle, en un mot un bon cheval dans sa catégorie…
Pour ce faire, il faut :
Sélectionner les poulinières, et celles qui produisent mal (production indicée à moins de 120) doivent être réformées.
La mère apporte environ 70% du capital génétique, le père 30%, donc l’étalon a beaucoup moins d’importance que la jument.
Une vache laitière qui a une production de lait insuffisante par rapport aux normes est réformée…
Elever avec de mauvaises juments ça coûte très cher, et si c’est par amour il n’y a pas de prix, mais ne nous plaignons pas.
Quant à la valorisation, c’est autre chose.
Ou on n’est pas professionnel, ou qu’on ne veut pas faire de frais, et on se limite au basique, c'est-à-dire au pré-débourrage (tourner à la longe, selle sur le dos, travail à l’obstacle en liberté dans un bond rond), et terminer.
On vend alors le produit entre 6 mois et 3 ans, présentable en liberté, au prix du marché par rapport à la qualité, et non pas par rapport à ce que ça a couté !!!
Il y a un réel argus pour les chevaux (voir Nash 2008).

dernière réponse

  • Avatar de schascha schascha membre

    samedi 10 avril 2010 à 10h24

    Nimbe, nous sommmes une fois de plus sur la mm longueur d'onde ....

    Les MEA ... moi j'y crois pas trop, cela ne définit pas les aptitudes ou non a faire du CSO de haut niveau plus tard.

    Il doit y avoir eu un "bug" j''ai répondu au message ci-dessus, vendredi apm ... ma réponse à disparu et votre message date de la nuit de vendredi à samedi ... ???

    La jument dont vous parlez ... a présent, n'aura pas de soucis à vendre ses foals .... vu que l'on peut voir que ses produits sont bons malgré le fait qu'elle n'ai pas de souche !!! Mais cbien d'années lui a-t-il fallu pour cela ? 10 ans ?

    Au final .... étant tout a fait d'accord avec vos propos ... je m'engage dans une voie tout a fait différente, un secteur ou vu l'age des produits à vendre, impose une lignée maternelle ... ou une production en route . Une fois de plus, je me demande pourquoi j'ai décider "d'essayer d'élever" .... ???? alors que je suis contre " les idées recues " mais que malgré tout je creverai d'envie d'avoir une jument avec un papier long comme un bras ... ( que de paradoxe !! ) mm si je préfèrerais en avoir une qui a une super production en ligne directe ... dans ce cas, je vais devoir patienté au moins 10 ans .... décidement la patience est reine des vertus dans l'élevage :-)

    aller en haut de la page www.transportchevaux.com / Transport personnalisé en Europe www.elevagedes7chenes.be / Petit elevage CSO

  • Avatar de nimbe nimbe membre

    dimanche 11 avril 2010 à 05h39

    schascha bien sur je suis moi aussi d'accord avec vous. Vous avez complètement raison.
    Le problème est que l'on ne perçoit pas les MEA à leur juste fonction. On n'a jamais dit que des MEA sortiraient tous les cracks de demain en dehors de l'aspect prout prout de ce type de manifestation on n'est d'abord là pour détecter un potentiel après c'est au proprietaire et au cavalier à construire le cheval.
    Tout les acheteur ne vont pas tourner en CSI 5 etoiles pour tourner sur le 1.20 il n'y a pas systématiquement besoin d'avoir une lignée prestigieuse.
    On peut raisonnablement penser qu'un cheval qui se qualifie à 2 et 3 ans au finale nationale, et qui se qualifie pour fontainebleau dans ses années de cycles classiques à un certains potentiel donc un certain prix. On peut polémiquer sur la valeur sportive d'un foal, on parle dans le vide, à moins de s'appeller madame soleil personne ne peut dire ce qu'il va faire plus tard.
    Beaucoup de foals aux excellentes origines maternelles ne se vendent pas donc le problème des origines n'est pas le problème. Le problème c'est que le acheteurs veulent le top pour rien. Tans qu'on lira des annonces ou pour 3000 euros vous pouvez acheter un super 3 ans parceque l'eleveurs annonce clairement qu'il a trop de poulain et qu'il doit absolument réduire son effectif, c'est sur c'est dure de rivaliser, j'ai un copain qui vend un male de 1 an, 1500 euros (la mère à 2 fréres approuvés qui sorte en CSI) juste parceque c'est le seul male qu'il a que le castrer c'est des frais qu'il n'a pas la place pour un male etc etc....vous faites pas le poids avec votre 3 ans qui à fait saint lo.
    On n'est dans un marché qui ne se régule pas car il y a une trop grande disparité dans les prix proposés

    aller en haut de la page

  • Avatar de Indy Indy membre

    dimanche 11 avril 2010 à 20h42

    Je ne crois pas que ce que vous décrivez Nimbe soit une généralité et on ne peut pas baser cette réflexion du marché et de la demande sur des cas plutôt exceptionnels (bien que plus courant en ces temps de récession).
    Si vous cherchez une voiture ou une maison, vous pouvez toujours trouver quelqu'un qui vous vendra ce bien pour 2 fois moins que son prix car il manque de liquidités ou est face a un problème qui le pousse a se débarrasser de son bien très rapidement.

    Apres je trouve que les prix sont généralement harmonisés, en ce moment en début de saison un 4 ans correct avec un bon potentiel 1m30-1m35 a 15000 ou un 4 ans avec potentiel 120-125 soit moyen, sera autour de 8000 euros. C'est ce que je vois autour de moi. Je ne vois pas de grandes disparités de prix.

    aller en haut de la page

  • Avatar de schascha schascha membre

    dimanche 11 avril 2010 à 20h59

    Sauf que le 3 ans, il est déja en route ... le 1 an, il faut encore attendre avec les frais que cela engendre.

    J'ai un amis pourrait etre intéresser par ce mâle ... ( il a de la place lui !!!) si vous le voulez envoyez moi ses coordonnées par mail.

    Je reviens a mes propose de départ,si les poulains ne se vendent pas malgré "les origines", c'est parce que sous prétexte de "ces origines" .... le tarif est trop élevé ( en général ) ... alors que le foal est peut etre beau, bien fichu et tout ce qu'on veut, mais en l'état ... il ne fait rien et l'on saura pas ce qu'il fera ....
    De plus vu le grand nombre de 3/4/5 ans sur le marché ( une partie des poulains invendu il a de cela 3.4.5 ans faut d'un tarif correcte imposé par le vendeurs sous prétexte des papiers ) ... il y en a assez pour satisfaire bcp de monde, alors pourquoi aller s'embarrasser d'un poulain avec les ennuis que cela imposent

    Il me semble que nous ne sommes plus que 2 acteurs de ce topic ... :-)

    La production est une chose ( pas toujours facile, car a présent, on doit retourner à un sens de l'observation, de la réflexion et du bon sens) ... la valorisation une autre.
    Il y a des risques quand on produit, et des risques lorsque l'on valorise, ils sont différents mais important par rapport a l'inverstissement nécéssité dans chacun de ces domaine, que cela soit pécunier ou personnellement ( le travail du jeune cheval, etc ) ...

    Pour en finir, je dirai que celui qui estime que produire ou valoriser, n'est plus gratifiant personnellement tant que pécunièrement, qu'il se dirige dans une autre voie ... parce que raler ... ne fait pas avancer la machine ... Et contrairement a certains secteurs ou l'on peut " s'adapter " et sortir son épingle du jeux ( en modifiant la marchandise, en se diversifiant, etc ... ) au marché et à la demande de la clientèle, les possibilités dans l'élevage ne sont pas infinies ... On ne peut pas encore stocker les chevaux dans une chambre froide et attendre "ss frais" ... que le marché reprenne, les réchauffé en temps et en heure et remettre ceux-ci en route....

    aller en haut de la page www.transportchevaux.com / Transport personnalisé en Europe www.elevagedes7chenes.be / Petit elevage CSO

  • Avatar de Indy Indy membre

    dimanche 11 avril 2010 à 21h15

    schascha, le 11 avril 10 à 20h59
    ... parce que raler ... ne fait pas avancer la machine ...


    Ah bon? je pensais qu'en France, ca fonctionnait...


    aller en haut de la page

  • Avatar de nimbe nimbe membre

    dimanche 11 avril 2010 à 23h46

    Indy je ne suis pas trop d'accord avec vous un 4 ans moyens potentiel 1.20 1.25 il y en a beaucoup et c'est bien là le problème. Le marché est saturé de ce type de chevaux. L'eleveur qui a continué à faire naitre crèe une surpopulation chez lui avec tous ce que cela engendre, notamment les frais que cela gènèrent et c'est spécifiquement cet aspect là et chez ce type d'eleveur que l'on peut faire de très bonne affaire car à un moment et inéluctablement l'eleveur sera préssé de vendre pour ne pas dire de se débarasser de ses poulains qui l'encombrent d'autant plus qu'il arrive à un age ou il va falloir les débourer et les travailler ce qui augmentent considérablement le cout. Je vais souvent sur FIND YOUR HORSE histoire d'évaluer ce qui se fait ailleurs. Globalement je ne trouve pas les prix particulièrement excessifs (hormis quelques exceptions qui ne font pas la règle) et malgrè le papier les références sportifs de la mère ou des collatéraux les poulains ne se vendent pas. Ensuite le cheval pour le 1.30 1.40 on rentre dans une autre catégorie d'acheteur. (modifié par nimbe, le 11 avril 10 à 23:55:29)

    aller en haut de la page

  • Avatar de nimbe nimbe membre

    lundi 12 avril 2010 à 01h04

    indy c'est encore moi, je voulais juste rajouté une chose que j'ai déjà dit auparavant ce n'est pas à l'eleveur d'assurer les cycles avec sa production le role de l'eleveur c'est de faire naitre d'elever et de vendre, les concours c'est le role du cavalier et du propriétaire. L'eleveur qui est obligé d'assurer le travail à partir de 4 ans pour X ou Y raisons est dans le faux et sa stratégie commerciale est mauvaise. On peut en rediscuter si vous le souhaitez.
    J'evoquais FIND YOUR HORSE afin de vérifier si ma remarque etait du pur fantasme vous trouver à vendre des 3 ans à partir de 3 000 euros et pour certain avec une bonnes souche maternelle dans toutes les régions et je pense que dans le lot il n'y a pas que des rebus.

    aller en haut de la page

  • Avatar de schascha schascha membre

    lundi 12 avril 2010 à 10h54

    Encore 1 point pour Nimbe !!! L'eleveur élève .... il n'est pas là pour les valoriser dans le sport .. ce n'est a première vue pas son rôle ...
    Mais certains, beaucoup sont bien trop gourmand ... alors forcément, ils deviennent des collectionneurs ...
    Pour exemple, un poulain avec un bon papier .... très bon père, mère oui ( bien que je n'aime pas vraiment ) ... mais très belle pouliche .... une somme de 12000 eur fut refusée a 3 mois ... l'éleveuse n'est plus vendeuse a ce jour ( je lui avais tj dit de garder sa pouliche ) .... mais on en propose 15000 .... 2 ans +tard ... mais maintenant, il faudrait je suppose pour bien faire, faire des radios et voir sur une barre ....
    Des exemples comme ca ... c'est 90% des poulains non vendus... Je retrouve des poulains de 1ans a vendre 4000 eur de moins que foal ... cherchez l'erreur ....

    Forcément a travailler de la sorte, bon nombre d'éleveurs ( pro / amateurs confondu ).... vont finir sur la paille et chaque année .... le marché foal diminuera .... la suite on l'a connait ...

    J'ai un 7 ans ( non élevé ) portentiel 135 ( pour cette année ) mais qui démarre les concours en 2010.... si je devais faire un calcul .... si un 4 ans potentiel 135 vaut 15 000 eur, le mien, il dois valoir a ce jour 6000 eur .... :-( ... heureusement pour moi, je l'adore .... et je le vendre n'est pas un " but " ... je n'aurai plus dans ce cas que mes yeux pour pleurer .... Vu ce qu'il me coute, j'ai pris le parti de penser comme suit. " A chaque saut du cheval que je vois, c'est un jour de vacance en moins " ... autant dire que j'ai tout intérêt a trouver du plaisir .....pcq je ne pars jamais en vrai vacances .... mon budget est griller... :-(

    aller en haut de la page www.transportchevaux.com / Transport personnalisé en Europe www.elevagedes7chenes.be / Petit elevage CSO

  • Avatar de dreamclic dreamclic administrateur

    lundi 12 avril 2010 à 11h14

    @nimbe : Les gros éleveurs français n'exploitent-ils pas eux même une partie de leur production ?

    C'est pourtant ce que j'ai l'impression de voir tous les jours et ça me semble normal. Un produit qui ne s'est pas vendu à 3 ans et en qui l'éleveur croit, je pense qu'il a tout intérêt à l'exploiter lui même quand il en a la possibilité non ?

    aller en haut de la page Todo Esta Aqui

  • Avatar de Indy Indy membre

    lundi 12 avril 2010 à 12h00

    Je ne suis pas professionnelle donc mal placée pour parler ici, beaucoup de vérités ont été dites dans ce sujet.

    En tous cas, la majorité des éleveurs ne bradent pas, c'est certain, ce n'est pas la règle, surtout si les produits ont été exploités, ils ne seront pas vendus des cacahouètes.

    La majorité des elevages sont de tres petite taille, les chevaux invendus qui restent ont pousser les eleveurs a ne pas ressaillir histoire de ne pas rajouter des frais pour l'année suivante.

    Et en effet, il y a un nombre non negligeable d'eleveurs avec plusieurs casquettes et qui exploitent eux-memes aussi.

    aller en haut de la page

  • Avatar de Indy Indy membre

    lundi 12 avril 2010 à 12h11

    schascha, le 12 avril 10 à 10h54
    . " A chaque saut du cheval que je vois, c'est un jour de vacance en moins " ...


    ... pourquoi ne pas le qualifier en dressage???

    ...

    aller en haut de la page

  • Avatar de figaro figaro membre

    lundi 12 avril 2010 à 12h27

    Je pense que chacun doit faire comme il le sent en fonction de ses objectifs, il n'y a pas une vérité, il y en a chaque fois une nouvelle à chaque naissance, il faut regarder son poulain correctement voir comment il évolue tout les jours.
    Pour ma part, j'ai la chance d'avoir l'écurie dans une ferme, donc tant que le cheval rapporte plus qu'un bovin, il a sa place. La jument de tête n'a pas d'origine prestigieuse et à la mode, elle n'a pas non plus de palmarès car quasi pas sortie. Elle sort toujours des produits grand, puissant, souple, gentil avec de la niaque.
    Pour faire connaître un élevage il faut une vitrine : son premier fils est maintenant à vendre, après avoir fait ses preuves avec différents cavaliers de niveaux inégal jusqu'au 1m35 csi***, le cheval à 10 ans et a en fait très peu tourné et débuté à 8 ans, car j'étais à l'époque seul pour assumer financièrement l'écurie. Sa fille tourne très bien et est Elite, je continue de la valoriser et elle ne sera pas à vendre, après carrière elle de viendra poulinière, sa soeur est poulinière et ne sortira sûrement jamais en concours. Maintenant les mâles sont à vendre dés qu'il y a un amateur sérieux (pas un prix exorbitant mais des clients cherchant autre chose qu'une tondeuse). Je vais débuter une ponette de 4 ans (normalement cycle en France), pour aussi valoriser la production de sa mère... toujours cette idée de vitrine.
    Valoriser sert à maîtriser son image de marque si l'on veut, cet aussi un investissement financier.

    aller en haut de la page Ecurie d'Aquilon
    Laisser le temps travailler la qualité.

  • Avatar de schascha schascha membre

    lundi 12 avril 2010 à 13h15

    Evidemment, sans valorisation, l'éleveur ne serait rien .... mais n'est-ce pas une erreure de vouloir vendre un foal ... au prix du cheval qu'il pourra etre quand il aura été valoriser .... ?

    Indy ... vous avez des pensées sages ... Croyez vous que bons nombres de personnes n'ont pas saillis malgré le fait qu'il n'ai pas vendu les foals ... ? La raison le voudrait, mais dans ce cas, pourquoi y-a-t-il tant de jeunes chevaux sur le marché ?
    Si je place mon cheval en dressage alors je dirai " a chaque changement de pied au temps c'est un jour de vacance en moins" .... tout cela pour dire que les vacances ne me manque pas étant donné que malgré le coût, je prends bien du plaisir a le voir évoluer ... et le plus .... aucun soucis véto ..... cerises (oui il y en a plusieurs ) sur le gateau

    aller en haut de la page www.transportchevaux.com / Transport personnalisé en Europe www.elevagedes7chenes.be / Petit elevage CSO

  • Avatar de sixtine sixtine membre

    lundi 12 avril 2010 à 14h12

    Tout ce que vous dites est vrai et il y a de multiples modèles d'éleveurs! chacun agit avec passion ou raison ou les 2....mais ce qu'il faut intégrer depuis 5-7 ans c'est l'effet internet et marketing de certains étalonniers!

    - J'ai vendu foal une Quaprice (mére AA trés belle mais aucune performance) en 2 annonces internet et sans difficultés, à une jeune femme (monitrice et sortant en CSO) qui voulait UNE QUAPRICE. Trés jolie pouliche certes et cette jeune femme n' a pas négocié sur un euro! Trés bonne affaire pour moi et j'espère pour l'acheteuse.

    - Ayant une autre Quaprice de 4 ans, je suis etonnée de recevoir un mail ce we de son étalonnier me demandant trés courtoisement pourquoi elle ne sortait pas en CC? Je n'ai jamais sorti cette pouliche en MEA et elle sortirait depuis 15 jours en CC si les Haras n'avaient pas perdu son livret!
    Nous avons souvent critiqué le bling bling du marketing autour de certains étalons, mais je suis quand meme agréablement surprise de ce genre de mail.....pensant quand meme au fond de moi qu'ils n'etaient que des vendeurs de paillettes...

    Et si un jour les étalonniers devenaient réellement partenaires des éleveurs?

    aller en haut de la page

  • Avatar de andrea andrea membre

    lundi 12 avril 2010 à 14h27

    Sixtine, vous pensez sérieusement que c'est pour vous aider que ce mail vous a été adressé ?

    aller en haut de la page "If you can meet with Triumph and Disaster, And treat those two imposters just the same"
    Rudyard Kipling

  • Avatar de sixtine sixtine membre

    lundi 12 avril 2010 à 15h38

    andrea, le 12 avril 10 à 14h27
    Sixtine, vous pensez sérieusement que c'est pour vous aider que ce mail vous a été adressé ?


    Ce n'est pas ce que j'ai écrit....je ne suis pas naive à ce point!

    Je dis juste que nous sommes au début des années marketing et que nous devrons peut etre en profiter pour la valorisation de nos jeunes chevaux....
    Si nous n'achetons plus leurs paillettes et si nous ne pouvons pas valoriser les produits de leurs jeunes étalons, les étalonniers ne seront plus grand chose sans nous.....et d'ailleurs si l'on observe bien , beaucoup et pas des moindres essaient de trouver des solutions .....tarif club machin, copropriété sur les poulains etc.... (modifié par sixtine, le 12 avril 10 à 15:48:02)

    aller en haut de la page

  • Avatar de figaro figaro membre

    lundi 12 avril 2010 à 16h09

    Faire naître ou pas, sujet délicat, disons que de manière "comptable", une jument qu'elle pouline ou pas, aura les mêmes charges fixes, on y ajoutera ou pas en la faisant remplir, les charges issuent des frais inhérents à l'insémination, gestation et poulinage. Donc certains sont tentés de reproduire en espérant que le poulain à naître comblera le déficit et si possible donnera même un bénéfice. Pour ma vieille mère (19 ans cette année) je dois dire que j'ai peur que la machine ne s'arrête donc tant qu'elle veut bien me donner des poulains ... je continue.
    Par contre ayant déjà 3 de ces filles à la maison, je vais vendre une de mes poulinières ponette après sevrage du poulain à venir, elle est très fertile, fait de bon produit malgré des pères différents, donc je n'ai pas peur de montrer ses produits au futur acheteur et je demande un prix correct pour tout le monde.
    Une autre poulinière était tard dans l'année, donc on a passer une année et elle retourne à la saillie cette année. Mais je suis une petite écurie 3 - 4 naissances par an (2 chevaux, 2 poneys).
    Pour suivre Shascha, il faut être objectif quand on vend un poulain, si vous en voulez un prix digne des top prices, il faut avoir le courage de ces opinions et inscrire le poulain dans les ventes aux enchères, pour autant qu'il soit repris et vendu !

    aller en haut de la page Ecurie d'Aquilon
    Laisser le temps travailler la qualité.

  • Avatar de Laurent Laurent modérateur

    lundi 12 avril 2010 à 17h59

    schascha, le 12 avril 10 à 10h54
    un 4 ans potentiel 135


    Je suis toujours surpris quand j'entends à propos d'un 4 ans qu'il a un potentiel aussi précis.
    Combien de 4 ans à potentiel 135 n'ont jamais fait 120? Combien de bons chevaux sur 135 140 semblaient très limités à 4 ans? Les bons chevaux de 135 sont loin d'avoir été tous payés 15000€ à 4 ans, de même que beaucoup de chevaux de 110 ont été payés ces prix là, voire plus...
    Évaluer le potentiel d'un cheval est très difficile, et la génétique est très, très loin d'être le seul facteur de la performance.

    aller en haut de la page www.ecurie-galope.com

  • Avatar de Indy Indy membre

    lundi 12 avril 2010 à 20h52

    Bien sur c'est pas évident de déterminer le potentiel d'un cheval a 4 ans mais tout de même on peut se faire une idée du genre d'épreuves dans lequel il sera a l'aise, en dehors des considérations génétiques, plutôt destinés vrais amateurs ou pro voir semi-pro. Et heureusement pour les éleveurs qui ne s'en sortiraient pas sinon!

    Apres il peut avoir des erreurs sur les jeunes chevaux bien entendu.

    Quand a ceux qui vendent des chevaux de 135 a bon prix qui n'enfilent pas 120, il s'agit généralement de vendeurs pas honnêtes (si le cheval a deja 4 ans et saute un peu) et de clients mal conseillés.
    Un cheval qui semble tardif, c'est encore autre chose car on décèle de la force etc même s'il nage un peu. Enfin; celui a 4 ans qui peine beaucoup, est visiblement limité physiquement en CC sur 120, ne sera probablement pas un cheval de Grand Prix!!

    aller en haut de la page

  • Avatar de nimbe nimbe membre

    lundi 12 avril 2010 à 21h35

    D'une manière générale je trouve qu'internet n'a pas favorisé le commerce. Il permet certes la diffusion rapide à grande echelle d'une annonce, ce qui permet à l'acheteur de regarder les origines, les résultats etc..... et de se faire une idée. bref de cataloguer le cheval sans l'avoir vu. Si vous présenter un très bon 4 ans aux origines moyennes etc...... malgrè la qualité du poulain l'acheteur ne viendra pas

    aller en haut de la page


Répondre

Pour participer à cette discussion, connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement !