S'identifier

mot de passe oublié

(*) Champ requis

s'inscrire

publicité

En ligne

Aucun autre membre.

publicité

Annoncez sur equivista.fr

publicité

Communiquer Forums Forum principal Matériel d'équita[…] Gogue commandé ?

Gogue commandé ?

flux RSS de la discussion"

sujet posté par boldwolf lundi 05 avril 2010 à 15h45

Partagez cet article sur Delicious Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Twitter

Bonjour, j'aimerais connaitre l'effet de cet enrênement et la meilleur façon de l'utiliser. Merci (modifié par boldwolf, le 05 avril 10 à 15:46:11)
  • Avatar de BOURRIK BOURRIK membre

    mardi 06 avril 2010 à 13h10

    "son action principale s'exerce sur la nuque en provoquant un effet d'abaissement de la tête du cheval et l'extension de la ligne du dessus, entrainant le soutien du dos et l'engagement des postérieurs"
    R GOGUE " Les voies du succés"

    C'est un enrênement qui peut s'utiliser "fixe" à la longe ou monté, ou "commandé" (avec 2 paires de rênes) monté.

    Lors de la première utilisation du gogue, Il faut penser à expliquer en main au cheval à ceder à la pression sur la nuque, sans quoi, il risque de se braquer.

    Bien faire attention également au réglage, en fixe, la partie déformable (triangle) doit être suffisamment grande(certains gogues du commerce ne permettent pas un réglage correct), et il ne faut pas regler trop court.

    http://www.handicheval.ch/Corps/chevaux/Divers/enrenements.htm

    http://attelagepeda.info/gogue.html

    aller en haut de la page L'homme de cheval, c'est un homme de tact. Tact avec tout ce qui vit, hommes et chevaux. Tact en toutes circonstances, même les plus irritantes. Tact dans les mots, dans les attitudes et même dans les intentions. R. GOGUE.

  • Avatar de boldwolf boldwolf membre

    mardi 06 avril 2010 à 15h46

    Bonjour Bourrik et merci pour ces infos et les liens forts intéressants.

    En fait je pense user de cet enrennement pour un PS qui a évidement tendance, au galop, à s'ouvrir et lever la tete en laissant les postérieurs loin dérrières.
    Les première foulées sont correctes (départ très préparé à partir du pas) et energiques mais au bout de qq foulées il s'ouvre. Jusqu'a présent je repassais au pas puis redemandait le départ. Mais j'aimerais qu'il conserve plus longtemps son engagement.
    Je vais donc assayer le gogue en commandé qq temps, juste pour qu'il comprenne.

    aller en haut de la page "Peut importe le voyage pourvu que l'horizon soit vaste"

  • Avatar de BOURRIK BOURRIK membre

    mardi 06 avril 2010 à 23h34

    Ça peut être une solution, mais à utiliser doucement, peut être qu'il s'ouvre simplement car il manque de muscles pour pouvoir tenir une position correcte du galop plus de quelques foulées.

    Si tu le force à tenir une position correcte grace au gogue alors qu'il n'a pas la musculature pour, il risque de se faire mal et de se braquer... pas bonne idée sur un PS. (mon cheval est un PS ;-) )

    Tu peux mettre le gogue commandé afin de le garder quelques foulées supplémentaires dans une bonne position, mais sans trop.
    Le PS, c'est intelligent, ça apprend vite, il faut avoir la patience que la musculature suive.

    aller en haut de la page L'homme de cheval, c'est un homme de tact. Tact avec tout ce qui vit, hommes et chevaux. Tact en toutes circonstances, même les plus irritantes. Tact dans les mots, dans les attitudes et même dans les intentions. R. GOGUE.

  • Avatar de Niceday Niceday membre

    mercredi 07 avril 2010 à 16h01

    A mes yeux le gogue présente deux inconvénients :
    - lorsqu'il est fixe (donc pour le travail en longe ou pour un cavalier inexpérimenté), il fige le cheval,
    - par ailleurs, qu'il soit fixe ou commandé, il provoque très souvent un désengagement des postérieurs.
    A votre place, je tenterais de régler ce problème de galop en travaillant au pas et au trot sur l'épaule en dedans. Travaillez sur le 8 de chiffre en demandant votre épaule en dedans sur le deuxième tiers de chaque cercle. Faites le au pas, puis au trot. Quand vous pourrez rentrer dans les tous les coins de manège par votre épaule en dedans et uniquement par cette demande, sans tricher, sans rêne contraire, sans vous pencher à l'extérieur, reprenez votre travail au galop en demandant votre départ au galop après quelques mètres d'une épaule en dedans. Votre cheval se sera assoupli et sera plus en mesure de vous donner ses hanches et il vous donnera par voie de conséquence sa bouche et sa nuque. Il vous faudra du temps pour obtenir cela, soyez patient. (modifié par Niceday, le 07 avril 10 à 16:02:10)

    aller en haut de la page

  • Avatar de boldwolf boldwolf membre

    mercredi 07 avril 2010 à 17h54

    Merci pour vos commentaires et conseils !

    @ Bourrik : j'ai essayé le gogue monté et effectivement il me donne qq foullées de plus rassemblée ! Mais comme dit Niceday, il se fige très vite, pèse sur la main et là c'est un vrai combat. Donc inutile puisqu'il a plus de force que moi. Mais je retenterais l'expérience de temps à autre histoire de lui demander plus de jour en jour.

    @ Niceday : je pratique exactement les exercices dont vous parler et effectivement cela marche très bien ! il est très réceptif et à la sortie de l'épaule en dedans au pas ou au trot, les premières foulées de galop sont énergiques et bondissantes.
    Mais mon problème est que j'aimerais conserver cet état plus longtemps... et en ligne droite !
    Faire un parcours avec mon PS qui au bout du 4eme obstacles se croit sur un champs de course c'est pas très agréable. D'ailleurs je n'ai jamais pu finir un parcours depuis 8 ans que je l'ai ! Donc de la patience j'en ai a revendre !

    Et puis c'est tellement intéressant de travailler ce cheval, j'en apprends tous les jours et nous progressons ensemble tous les jours !

    Merci encore pour vos conseils !

    aller en haut de la page "Peut importe le voyage pourvu que l'horizon soit vaste"

  • Avatar de Niceday Niceday membre

    mercredi 07 avril 2010 à 17h58

    Avez-vous essayé de le monter avec un mors releveur à gros canon et à quatre rênes sur vos parcours ? Avec une main très douce vous pourriez obtenir un bon résultat.

    aller en haut de la page

  • Avatar de boldwolf boldwolf membre

    jeudi 08 avril 2010 à 02h41

    Oui j'ai essayé mais avec alliance, montant en concours club je n'ai pas droit aux 4 renes. C'était malgrès tout un vrai combat pour finir le tour. Pas très agréable comme sensation. Je pourrais réessayer... avec 4 renes cette fois !

    aller en haut de la page "Peut importe le voyage pourvu que l'horizon soit vaste"

  • Avatar de Niceday Niceday membre

    jeudi 08 avril 2010 à 09h51

    Je pense qu'avec ce genre de chevaux, il vaudrait mieux utiliser le releveur à 4 rênes pour ne pas les braquer au début de la détente. Au début, vous utilisez seulement les rênes sur l'anneau de filet puis vous utilisez les autres rênes quand c'est nécessaire uniquement. L'idéal serait pour vous de travailler avec d'abord un peu sur le plat pour mettre en place la relation entre le cheval et vous sans vous battre. Vous devez pouvoir obtenir les deux effets du releveur : par un contact continu vous obtenez un effet abaisseur, par des actions discontinues vous obtenez un effet releveur. Surtout, utilisez ce mors de façon intermittente, et revenez systématiquement à votre mors de filet normal pour le quotidien.
    Cela dit, il ne faut pas espérer de miracle avec ces chevaux qui n'ont pas d'équilibre et qui sont de véritables guerriers. Je connais bien vos problèmes, j'ai une trotteuse réformée des courses à la fin de sa carrière. En tous cas, ce dont je suis absolument sûre aujourd'hui, c'est qu'il faut renoncer à tous les enrênements avec ces chevaux-là, que ce soit gogue ou rênes allemandes.

    aller en haut de la page

  • Avatar de boldwolf boldwolf membre

    jeudi 08 avril 2010 à 15h16

    Effectivement, les rennes allemandes à proscrire. Il a beaucoup de force et PS oblige, un équilibre sur les épaules. Son ancien propriétaire le montait complètement encapuchonné (limite roll kur pour employer un mot à la mode). Conséquence il a la 3ème cervicale est en vrac.

    Sur le plat je m'attache à le travailler bas et rond en filet simple. Doucement sans le brusquer, c'est sensible ces bete là !

    En fait mon objectif est d'obtenir un cheval agréable à monter et polyvalent. Je ne suis pas une bete de concours, Sinon c'est un cheval très agréable, très joueur et nous nous entendons très bien.

    aller en haut de la page "Peut importe le voyage pourvu que l'horizon soit vaste"


Répondre

Pour participer à cette discussion, connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement !